Le W3C (World Wide Web Consortium), c’est quoi ?

World Wide Web Consortium 

Le développement du numérique ne cesse d’évoluer. Il y a toujours plus de nouvelles technologies, de nouvelles méthodologies mais aussi de nouveaux principes. C’est pourquoi il est important de fixer des règles et des bonnes pratiques. Les navigateurs pourront ainsi suivre une ligne directrice dans leurs structures. C’est dans ce but que le World Wide Web Consortium (W3C) a ainsi été créé, afin de garantir cette ligne directrice.

Origines du W3C 

En 1990, Tim Berners-Lee initialise les protocoles web HTTP, HTML et URL pour permettre à des scientifiques du CERN (Centre Européen de Recherche sur le Nucléaire) de partager leurs informations et connaissances de manière plus rapide. La création du World Wide Web Consortium (W3C) se fera avec la collaboration du CERN.

Le W3C est ainsi officiellement créé en 1994 par Tim Berners-Lee, le créateur de la première version du HTML. Ce consortium est un regroupement d’organismes mondiaux qui vise à définir les standards autour des technologies utilisées sur le web. Cela regroupe à la fois le HTML, mais aussi le XML, le CSS, les SVG ou encore les principes SOAP.

illustration flat W3c

Les membres et le fonctionnement du W3C 

Il y a trois centres de recherches mondiaux dans le comité de pilotage. 
En Europe, on retrouve le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM), créé en 1989. C’est un regroupement d’instituts de recherche répartis dans 18 pays européens. 
En Amérique, on retrouve le Laboratoire d’Informatique et d’Intelligence Artificielle du Massachusetts Institute of Technology (MIT-CSAIL). Ce laboratoire est spécialisé dans l’invention, le développement et la compréhension des technologies de l’information technique et socio-économique. 
En Asie, on retrouve l’Université de Keio au Japon, un des acteurs majeurs de la recherche sur la technologie des réseaux et les médias.

Il y a ici une volonté de créer un organisme international avec des instituts mondiaux importants dans la recherche et le développement autour des technologies de l’information. 

illustration flat W3c

Les missions du W3C 

Le W3C a pour objectifs de mettre en place les recommandations de demain en termes de standards du web. Cependant, le W3C ne s’arrête pas là, on retrouve les missions du W3C sous 4 grandes catégories :

🌟 La préservation et l’amélioration des qualités uniques du web

Derrière cette notion, se définit l’objectif du W3C d’être entièrement neutre et impartial sur les décisions qui seront analysées et prises par le consortium. Le consortium restera indépendant, mais prendra tout de même en compte les avis de la communauté.

🚀 L’interopérabilité

Les standards définis par le W3C garantiront la compatibilité des matériels et logiciels qui partagent l’information sur le web, pour éviter un enfermement des données.

🎯 L’universalité

C’est le fait de rendre accessible le web sous toutes ses formes pour le plus grand nombre de personnes, peu importe le type de navigateur, le support (tablette, téléphone, ordinateur) ou le type de personne (handicapé, jeune, âgé, malvoyant, etc.).

Le W3C est très actif dans le domaine de l’accessibilité des sites web pour les individus souffrant d’un handicap et dans le domaine des accès mobiles pour favoriser l’accès des populations des pays les moins équipés en informatique.

📈 L’évolution

C’est l’objectif d’un web évolutif sans cloisonnement défini par un standard du W3C, un web libre d’intégrer de nouveaux langages, de nouvelles technologies.

Le rôle de la W3C est donc primordial dans le développement du web mondial. Le travail du consortium guide  les bonnes pratiques et méthodologies sur lesquelles se baser pour respecter le standard international.
Chez Digitics, en tant qu’experts du digital, nous suivons ainsi régulièrement les annonces et nouveautés pour être au fait des dernières recommandations et apporter les solutions adéquats à nos clients. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez en savoir plus sur nos services.